National Newswatch

Conscient de son impopularité au Québec, l’ancien premier ministre Stephen Harper était prêt à jouer un rôle effacé durant la campagne menant à un référendum sur la souveraineté, dans l’éventualité où le Parti québécois aurait remporté la majorité des sièges aux élections provinciales qui ont eu lieu en avril 2014. À cette fin, il avait d’ailleurs approché l’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, pour qu’il joue un rôle de premier plan durant la bataille référendaire qui, croyait-on à Ottawa, surviendrait rapidement après une victoire péquiste, a appris La Presse de plusieurs sources.

Click here for more political news headlines